Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 May

L'homme a toujours voulu batir, même sur du sable...

Publié par sArAh  - Catégories :  #Les cauchemars

Commenter cet article

sArAh 14/05/2008 21:56

Bin moi non plus j'ai rien comprendu, Mr Gosti, c'est bien la mon problème !

gosti 13/05/2008 22:16

j'ai rien comprendu?

Léo Nil 13/05/2008 00:46

Oups...

sArAh 13/05/2008 00:40

"Doit faire ses preuves" vous salue,  bien le bonsoir !

Léo Nil 13/05/2008 00:25


Bienheureux les simples d'esprit

Me revoici... Donc en fin de compte j'ai fait tous mes examens blancs la semaine
dernière. Je suis retournée le vendredi comme convenu faire la
philosophie. Et ça c'est bien mieux passé. Je n'ai pas réflechi, j'ai choisi un
sujet un peu au hasard et je me suis lancée tête la première. Et ma
fois cela m'a bien plus réussi que d'essayer de faire les choses
logiquement et avec méthode. Quand je pense trop, je
m'englue. Le mieux pour moi est d'y aller au "feeling", sans me poser
de questions. A vrai dire j'ai toujours procédé ainsi au collège et en
seconde, et je n'avais pas de problème. Donc je vais continuer. C'est assez curieux, parce que
les profs répètent toujours les techniques, la méthodologie pour les
devoirs dans l'unique but de nous aider. Comme par exemple comment
construire sa dissertation. Mais avec trop de conseils je n'y arrive plus. Il
faut croire que c'est instinctif chez moi. Je n'ai jamais vraiment eu
de problèmes avec la méthode. Quelque fois il y a des détails
maladroits, mais jamais rien qui me pénalise beaucoup. Et je les
corrige assez facilement la fois suivante. En parlant solarité, nous avons reçu les résultats d'histoire et d'anglais. Donc j'ai 16,5 en histoire et 17 en anglais. (c'est sur 20) Bon, je vais pas me plaindre. Surtout quand on n'a pas pris la peine de
réviser. Le prof d'histoire me conseille d'insérer plus de dates dans
mon devoir _ je ne risquais pas d'en mettre sans les avoir
apprises...je sais la chronologie approximativement, mais de là à
sortir les dates exactes... Donc je sais ce qu'il me reste à faire pour l'examen. Apprendre les cours! A par ça, que dire.... J'ai toujours envie de pleurer quand je m'habille. Enfiler mon pantalon est devenu un calvaire quotidien qui me déprime pour l'heure suivante. Il va vraiment falloir que je réagisse. Je me suis pesée, à la va-vite. Car chez moi le pèse-personne est rangé
hors de ma porté. Enfin, je sais où il se trouve, dans un des placards
de la chambre de ma soeur. Et Donc je peux toujours l'utiliser de temps
en temps quand il n'y a personne chez moi. Je pèse approximativement 54kg. C'est une balance à aiguille qui a bien vécue, donc elle n'est pas précise. Je m'y attendais. Ca fait déjà un moment que j'ai banni la moitié des vêtements de mon
armoire. Je porte toujours les deux même pantalons, un jupe et les
mêmes hauts. Les autres je ne supporte plus. De les sentir si proche de mon corps,
si moulant, collant, je ne supporte pas. J'ai envie de hurler, j'en ai
les nerfs à vifs. Je tire, je tire, j'ai l'impression d'étouffer,
d'être engluée. Je ne sais même pas comment décrire cette sensation réellemnt. C'est un enfer. Et sous la douche ma seule envie est d'arracher cette peau, de décaper encore et encore. Je ne sais pas trop comment passer se cap. Voir une dététicienne pour essayer de rééquilibrer mon alimentation? Non, je sais bien ce qu'il faut faire dans l'idéal. Un autre psy peut-être, avec qui je pourrais parler de ce côté de mon
problème, puisque qu'avec celui qui me suit actuellement on n'évoque
pas cet aspect. Et maintenant qu'on a commencer à travailler d'une
manière, je ne pourrais pas changer avec lui. Ou autrement, je pourrais faire du sport, pour la forme physique. Je ne
bouge pas d'un pouce. Je vis entre les cours, mon bureau et mon lit,
donc ce n'est pas très sportif. Pas du tout, même. Peut-être que ça suffirait pour réguler mon poids et reformer mon corps. Prendre un peu de muscles... Le prof d'histoire nous a fait un discours l'autre jour portant sur les
résultats de l'examen blanc, disant qu'il ne fallait pas se démoraliser
pour ceux qui n'avaient pas la moyenne. Qu'une note ne reflètait pas la valeur d'une personne, c'était juste
une évaluation d'un travail à un moment donné par un correcteur précis. Tout le monde n'avait pas l'air convaincu, ni très enthousiaste face à ses paroles. Moi j'ai trouvé ça extrêmement juste. Et très important. Si les bonnes notes rendaient les gens heureux, alors ma vie aurait été différente. Dans la Bible, on dit bien "bienheureux les simples d'esprits"... Parfois j'en viens à penser que j'aurais aimée être une élève médiocre.

Archives

À propos

Mes pas hésitants se perdent souvent et mon regard s'égare... J'aime bien voir tout ça du bon coté des choses...